Archive de la catégorie ‘Biologie’

Bioethique

Vendredi 26 septembre 2008

 Il s’agit d’une partie de l’éthique. En tant que telle, elle est une recherche de normes morales applicables aux sciences du vivant, y compris la médecine. Le terme « éthique » provient du grec êthos qui, comme le latin mores, renvoie au comportement, aux mœurs. Il s’agit donc, au sens strict, d’une réflexion critique sur les comportements et les attitudes qu’on adopte dans le domaine des sciences de la vie et de la santé. De plus, la bioéthique a vocation à être pluridisciplinaire, puisque sa portée s’étend aussi bien à la médecine et à la biologie qu’à la philosophie, au droit, à la théologie, etc.La science en elle-même n’a pas pour tâche de définir les valeurs humaines. Elle doit donc être confrontée aux autres sciences, notamment aux sciences humaines, et l’homme doit aborder la question du sens et des conséquences des progrès scientifiques. La bioéthique est la recherche des réponses à ces questions. En cherchant à définir les frontières du possible et du légitime, elle demeure dans la tradition des réflexions éthiques de notre passé.

Les progrès scientifiques dans le domaine des sciences de la vie posent de délicates questions éthiques : clonage thérapeutique ou reproductif, recherche sur l’embryon, brevetabilité du vivant et du génome humain… Elles ont fait l’objet en France des lois de bioéthique de 1994 et 2004.

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/bioethique/index.shtml

Biodiversité

Vendredi 26 septembre 2008

La biodiversité désigne la diversité du monde vivant. Le mot biodiversité est un néologisme composé à partir des mots biologie et diversité.

Au Sommet de la Terre de Rio (Juin 1992), sous l’égide de l’ONU, tous les pays ont décidé au travers d’une convention mondiale sur la biodiversité de faire une priorité de la protection et restauration de la diversité du vivant, considérée comme une des ressources vitales du développement durable.

Puis le sommet européen de Göteborg en 2001, dans l’accord sur «Une Europe durable pour un monde meilleur » s’est fixé (pour l’Europe) un objectif plus strict : arrêter le déclin de la biodiversité en Europe d’ici 2010.

Claude Berna

Vendredi 26 septembre 2008

 né à Saint-Julien (Rhône) le 12 juillet 1813 et mort à Paris le 10 février 1878, est un médecin et physiologiste français, connu pour l’étude du syndrome de Claude Bernard-Horner. Il est considéré comme le fondateur de la médecine expérimentale.

Claude Berna dans Biologie Claude_Bernard

Absinthe

Mercredi 4 juin 2008

L’absinthe est une boisson apéritive alcoolisée, produite à partir de la plante du même nom. Elle est traditionnellement fabriquée par macération d’herbes (grande absinthe, petite absinthe, anis vert, fenouil, hysope) dans un mélange d’alcool et d’eau, suivie d’une distillation. Elle contient entre 55 % et 75 % d’alcool.


Absinthe dans Biologie absinthe-verdoyante

En Égypte ancienne l’usage médical d’extraits d’absinthe est mentionné dans le Papyrus Ebers (entre -1500 et -1600). Pythagore et Hippocrate (460-377 av. J.-C.) parlent d’alcool d’absinthe et de son action sur la santé, son effet aphrodisiaque et sa stimulation de la création.

Créée en Suisse à la fin du 18e siècle, l’absinthe était une boisson très populaire au 19e siècle. Elle se buvait dans un verre spécial dont la partie inférieure permettait de mesurer la quantité d’absinthe à verser (3 cl). On déposait un sucre dans une cuillère à absinthe placée au-dessus du verre, puis on versait de l’eau glacée jusqu’à remplir entre 3 et 5 volumes d’eau pour un volume d’absinthe.


absinthe1 dans Biologie

Victime de son succès, l’absinthe devint peu à peu le symbole de l’alcoolisme. Les absinthes peu chères, mais de mauvaise qualité, se multiplièrent. Décriée par les ligues de moralité et les producteurs de vin, qui lui prêtaient la réputation de rendre fou et demandaient son interdiction, elle fut définitivement interdite en France en 1915.

 absinthe

L’absinthe est de nouveau autorisée en France depuis 1988, avec des taux limités de thuyone (molécule présente dans l’absinthe et qui provoque des hallucinations à très haute dose). La législation interdit toutefois de nommer cet alcool « absinthe », et on le trouve sous des noms tels que « spiritueux aux plantes d’absinthe ».

Koeh-164.jpg

> Où pousse l’absinthe ?
L’absinthe pousse en Europe, en Asie et dans certaines régions de l’Amérique du Nord.

> Quand récolter l’absinthe ?
Selon nos informations on récolte l’absinthe (parties aériennes) en été

Aujourd’hui, avant même de goûter l’absinthe, on en a une idée préconçue(« l’absinthe rend fou et aveugle« ) : remerciez les campagnes de moralité du XIXème dont le message a traversé le siècle ! A cette époque, les gens découvraient l’absinthe naturellement, elle était dans l’air du temps. De nos jours, c’est essentiellement avec le cinéma et Internet que les gens sont attirés par la Fée Verte…

Alienation

Vendredi 18 avril 2008

 Alienation dans Biologie

1) En droit : un transfert de propriété.

2) dépossession de l’individu et la perte de maitrise de ses forces propres au profit de puissances supérieures, que celles-ci s’exercent à un niveau individuel (aliénation mentale) ou à un niveau social (aliénation sociale et économique).

3) Une pers. considérée dans ses rapports avec elle-même] Fait de devenir étranger à soi-même, de perdre l’esprit.

1. PSYCH. Troubles psychiques profonds privant un individu de ses facultés mentales. Aliénation d’esprit (vx), − mentale ou absol. aliénation

 2. Altération passagère du jugement, de la maîtrise de soi, égarement

Chez Lacan: http://www.etudes-lacaniennes.net/Etudes/Psychanalyse/jouissance/joui-alienation.htm

Qu’est ce que l’ADN?

Dimanche 6 avril 2008

L’acide désoxyribonucléique (souvent abrégé en ADN ) est une molécule que l’on retrouve dans toutes les cellules vivantes. On dit que l’ADN est le support de l’hérédité ou de l’information génétique, car il constitue le génome des êtres vivants et se transmet en totalité ou en partie lors des processus de reproduction. L’ADN détermine la synthèse des protéines.

L’ADN forme des pelotes microscopiques qui, chez les organismes eucaryotes, sont localisés dans le noyau des cellules.Déroulés, les molécules d’ADN s’étirent en un très long fil, constitué par un enchaînement (séquence) précis d’unités élémentaires que sont les nucléotides. La structure originale de l’ADN, formée de deux brins complémentaires enroulés en hélice (double hélice), lui permet de se dupliquer en deux molécules identiques entre elles et identiques à la molécule mère lors du phénomène de réplication ou duplication. C’est un des constituants des chromosomes. Les gènes sont des segments d’ADN.

Pour en savoir plus:

http://www.futura-sciences.com/fr/comprendre/glossaire/definition/t/vie/d/adn_87/

http://chimie.scola.ac-paris.fr/sitedechimie/chi_orga/bioorga/adn.htm

Qu'est ce que l'ADN? dans Biologie adn