Alejo Carpentier

un écrivain cubain né à Lausanne le 26 décembre 1904 et mort à Paris le 24 avril 1980. Romancier, essayiste, musicologue, il a profondément influencé la littérature latino-américaine durant son fameux « boom ».

L’oeuvre de Alejo Carpentier est très marquée par les événements historiques. « Le Royaume de ce monde » (1948) traite de la révolution haïtienne et du tyran Henry Christophe qui prit le pouvoir à Haïti en 1811. « Le siècle des Lumières » (1962) est également un roman historique, dont l’action se situe dans les Antilles à l’époque révolutionnaire. Le réalisme historique dans ces textes est en permanence transcendé par la magie que véhicule un style poétique, riche en métaphores et profondément original.

« Le Partage des eaux » (1953) est le journal imaginaire d’un musicien cubain qui essaie de définir la vraie relation établie entre l’Espagne et l’Amérique après la conquête espagnole, tandis que la « Guerre du temps » (1958) traite de la violence et de la nature répressive du gouvernement cubain dans les années 195O.

En 1970, Carpentier est nommé Attaché culturel de l’ambassade de Cuba à Paris. Il écrit le « Concert baroque » (1976), un roman dans lequel il expose ses opinions sur le mélange des cultures en Amérique latine. Il est également auteur du « Recours de la méthode » (1975) et de la « Harpe et l’Ombre » (1979).

Laisser un commentaire